Home | Contact | Sitemap | EN | IT | RM | DEImprimer cette page | Agrandir/réduire la police | Visualisation optimisée pour PDA
Université de NeuchâtelUniversität BernUniversität Leipzig

sms4science.ch

 

Corpus SMS

Le corpus sms4science.ch est disponible gratuitement!

Le projet What's up Switzerland?

Les linguistes des universités de Zurich, de Berne, de Neuchâtel et de Leipzig
entreprennent une nouvelle recherche relative à la communication par WhatsApp sur téléphone mobile, recherche qui démarrera en juin 2014 sous le titre «What's
up, Switzerland?» Ce projet à grande échelle vise à décrire de manière approfondie les caractéristiques
linguistiques des échanges WhatsApp. Il sera précédé d’une
collecte de messages, dans le cadre de laquelle les utilisateurs et utilisatrices de WhatsApp seront invités à faire don à la science de leurs messages et conversations. En participant à la collecte, ils auront la possibilité de gagner des bons CFF et
d'autres prix pour un montant total de 4'000 FS.

Link
BildSMS

sms4science.ch

Photo: pixel_addict (certains droits réservés)

Bienvenue!

Le corpus

Le corpus sms4science.ch est disponible à tout chercheus intéressé. Il est interdit de l'utiliser à des fins commerciales, mais il est accessible après inscription gratuite à des fins scientifiques.

Le projet

L’objectif du projet sms4science est d’étudier la communication par SMS et d’analyser les procédés linguistiques qu’elle met en jeu. Des chercheurs de plusieurs pays se sont associés dans ce but, en vue de constituer de vastes corpus de SMS dans un grand nombre de langues.

Le projet est coordonné à l’échelon international par le Centre de Traitement Automatique du Langage de l’Université catholique de Louvain (CENTAL). En Suisse, les personnes suivantes sont les responsables du projet: Elisabeth Stark, la directrice du projet,et Christa Dürscheid de l'Université de Zurich, Marie-José Béguelin et Simona Pekarek de l'Université de Neuchâtel, Beat Siebenhaar de l'Université de Leipzig, Bruno Moretti de l'Université de Berne et Matthias Grünert de l'Université de Fribourg. La coordination de l'ensemble du projet et celle du sous-projet A sont assurées par   Simone Ueberwasser à Zurich alors qu'Anne-Danièle Gazinest responsable pour la coordination du sous-projet B. Cédric Krummes est le coordinateur du sous-projet C à Leipzig.